Privatisation d’ADP, FO ADP vous informe

, par Christelle MARTIN

Au travers de la commission économique du Comité d’entreprise, FO ADP aux côtés des autres organisations syndicales CGT, CGC et UNSA interpelle la commission spéciale du Sénat dans ces termes : "(….) pour les organisations syndicales représentatives (CGT, CFE-CGC, UNSA SAPAP et FO), nous vous sollicitons pour être auditionnés dans les plus brefs délais afin de vous exposer les raisons de notre opposition au projet de privatisation d’Aéroports de Paris. Nous intervenons dans le cadre d’une procédure de droit d’alerte (…)"

Oui, plus que jamais, FO ADP avec sa fédération (la FEETS-FO) :
- demeure opposé au projet de privatisation estimant qu’une "privatisation se solderait inéluctablement par une recherche de profits par le repreneur au détriment des missions de service public, des externalisations massives, des pertes d’emplois et la remise en cause à terme du statut des personnels." (résolution de la conférence transport aérien des 13/14 novembre 2018).

FO ADP avec sa fédération (la FEETS-FO) :
- estime que "Seul le retrait de cette loi pourra permettre de poursuivre le développement de l’activité aéroportuaire en Ile-de-France dont celle du transport aérien français.(…)" (résolution de la conférence transport aérien des 13/14 novembre 2018).

Oui la privatisation, c’est :
- La remise en cause des missions de services publics ;
- Des pertes d’emplois et des externalisations massives ;
- La remise en cause du statut du personnel ; Oui, face à ce projet de loi la seule revendication c’est : RETRAIT

Des dernières heures d’informations syndicales en présence de toutes les organisations syndicales, étaient ressorties la tenue "des permanences pour organiser la riposte". Plusieurs organisations syndicales ont répondu positivement. C’est pourquoi, FO propose qu’elles se tiennent tous les mardis à 12h devant les restaurants du personnel.

FO appelle les collègues, les groupes de travail à se réunir, à venir aux permanences, à désigner des représentants pour participer à ses permanences "pour organiser la riposte".