Communiqué intersyndical FO, CGT, UNSA d’Aéroports de Paris Heures d’Information autorisées et payées

, par Christelle MARTIN

Les Organisations Syndicales CGT, UNSA-SAPAP, FO, ont suspendu les relations sociales et contractuelles avec la Direction depuis le 02 mai 2016.

Le gouvernement sur revendication du patronat entend remettre en cause la hiérarchie des normes qui est le pilier fondamental du droit du travail français. Ainsi, un accord pourrait être moins favorable que le statut du personnel, voire le code du travail.

Le dialogue social actuel dans l’entreprise, la non prise en compte des positions et revendications des organisations syndicales sur une grande partie de la politique contractuelle, ainsi que la remise en cause des accords d’entreprise, leur non-respect et la dénonciation des notes d’application du Statut provoquent une rupture du dialogue social.

La raison qui nous a conduit à prendre cette décision est la dégradation du dialogue social dans notre entreprise.

· L’hémorragie des effectifs en conséquence du plan de départs volontaires, du non remplacement des départs en retraite avec l’impact sur les organisations ; de l’opacité sur le niveau réel de l’emploi et les mobilités dans l’entreprise,

· le refus de négocier de réelles augmentations de salaire,

· la dénonciation et la remise en cause des acquis sociaux (notes du manuel de gestion, notes de service, accords d’entreprises, etc.),

· la remise en cause des moyens du Comité d’Entreprise,

· le recours accru à la sous-traitance et à l’intérim qui contribue à la disparition de nos métiers,

· la dégradation des conditions de travail,

· l’absence de prise en compte de l’avis des élu(e)s du Comité d’Entreprise (qui devient une chambre d’enregistrement pour la Direction), des avis et des préconisations des CHSCT sur leurs prérogatives,

· le cadrage des négociations imposé par la Direction sans tenir compte des propositions des Organisations Syndicales représentatives,

· le non respect des accords signés et des engagements pris (notamment en terme d’effectifs dans les réorganisations).

Les salarié(e)s subissent quotidiennement les conséquences de cette stratégie qui conduit à une détérioration des conditions de travail et des relations sociales.

Nous proposons d’établir une plateforme revendicative commune débattue avec les salarié(e)s en organisant des réunions d’Informations du Personnel sur ces sujets :

L’emploi dans notre entreprise (les jeunes et seniors …), les conditions de travail, la pénibilité, la distribution des richesses créées par l’augmentation générale des salaires, l’égalité hommes/femmes, la diversité …

Les heure d’info sur CDG et LBG
Les heures d’info sur Orly